Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Mon blog chez France 3 Bretagne

    Ce matin, j'avais un pic de connexion à partir de France 3...

    Et le journaliste en question a laissé un commentaire sur le blog pour me dire ceci:

    "Bonjour,

    je vais chroniquer votre blog dans le JT midi pile de France3 Bretagne. cette revue de web consacrée aux blogs culinaires a également une version en ligne à cette adresse: http://bretagne.france3.fr/info/les-blogueuses-a-la-cuisine-71472046.html

    La vidéo de la chronique TV sera intégrée au papier et exportable en début d'après-midi.

    Bien à vous,
    Stéphane Grammont
    journaliste"

    J'aime bien son ton assez humoristique (Christophe Michalak n'est pas un joueur rugby, n'est-ce pas Damien?), voire un brin cynique (j'aime le cynisme) sur les blogs. C'est vrai que ça devient un business... En même temps, on n'est pas obligé de tout accepter non plus...

    Enfin le plus beau compliment c'est de dire comme ce Monsieur l'a fait, qu'on a faim en parcourant nos blogs. J'aime quand les gens me disent ça car ça veut dire que l'on a un peu réussi notre mission principale: faire des plats qui donnent envie...

    Merci à ce cher journaliste mais aussi à Christophe Michalak et son concours, car si je n'avais pas été finaliste, ce journaliste ne m'aurait jamais fait de la pub! Eh oui le cercle infernal est sans fin mais surtout pas SANS FAIM :)

     

    Tribute à Stéphanie également citée : j'aime bien lire son blog dansmacuizine... car elle aussi, elle ne  se prend pas trop au sérieux même si elle fait son blog très sérieusement :)

     

  • La Maison Kayser (Paris)

    Il y a une catégorie de professionnels que je néglige sur ce blog, il s'agit des artisans boulangers. Pourtant, j'adore le bon pain. J'en mange beaucoup...
    Alors aujourd'hui, je vais parler de la Maison Kayser. J'y étais allée une première fois pour des cadeaux: mendiants et guimauve traditionnels.

    J'y suis retournée pour goûter le pain et la viennoiserie.

    La baguette à 0,95 euro est délicieuse avec son léger goût salé.

    La baguette aux graines à 1,80 euros est chère mais croustillante et généreuse en graines.

    kayser, maison kayser, boulangerie, kouglof

    Même si j'ai littéralement craqué pour la brioche aux pralines, je n'ai pas pu me résoudre à l'acheter car trop grosse pour une seule personne. J'ai donc choisi un kouglof individuel. J'ai bien fait car il était d'abord beau, puis agrémenté de raisins et d'amandes entières. J'ai donc eu un réel plaisir à le manger d'autant que je n'en achète jamais et que je passe donc à côté de quelque chose. En même temps, je n'en vois pas dans beaucoup de boutiques des kouglofs individuels.

     

    La Maison Kayser

    Il y a pas mal de points de vente à Paris. Moi je vais au 87 rue d'ASSAS PARIS 6.

  • Les éclairs de Christophe Adam et la jeune garde...

    Christophe Adam (ex-Fauchon) est un chef pâtissier qui modernise les éclairs en les customisant de façon incroyable (Adam's rue Danielle Casanova - la rue de chez Boco Bio). Il peut aller jusqu'à s'inspirer d'Andy Wahrol... sans crainte...

    Mais Christophe Adam adore aussi partager et donner sa chance à la jeune garde. Il a donc lancé un concours...

    Rose and Cook, amatrice, a réussi à faire partie des 10 finalistes. C'est à cette occasion que j'ai découvert les deux premiers gagnants ex-aequo.

    Le premier s'appelle William Lamagnère (chef pâtissier à la Closerie des Lilas) et a proposé un éclair Kumquat meringué (agrume).

    Visuellement c'est un truc de malade. J'étais tellement intriguée que j'ai demandé la recette à son auteur ... qui me l'a envoyée aussitôt en ajoutant quelques astuces! (la photo est celle de William Lamagnère. On peut suivre ses créations et pérégrinations ici).

    concours éclairs, christophe adam, william Lamagnère, kumquat, yuzu

    Le second s'appelle Damien Massoteau et a proposé un éclair Yuzu (agrume très à la mode, proche du citron vert).

    damien massoteau, éclair yuzu, cacahuètes, christophe adam, adam's, idées sucrées

    (La photo est de Damien Massoteau).

    Moralité: les agrumes ont le vent en poupe...

    Ces génies en herbe vont avoir l'occasion de participer au Club des Sucrés. Pour les néophytes, il s'agit du rendez-vous (créé par Christophe Michalak et Christophe Adam) qui "réunit tous les trois mois une nouvelle génération de jeunes pâtissiers talentueux issus de grandes maisons françaises, pour confronter et partager leur savoir-faire autour d’un thème imposé". Autrement dit, le Club des Sucrés valorise cette profession!

    J'attends leurs retours de leur petite virée au Moulin Rouge le vendredi 2 décembre 2011.

  • Palet breton, pomme cuite épicée et glace vanille

    J'ai improvisé un dessert à la dernière minute... J'avoue que ça a fait son petit effet... d'autant que j'ai habillé le tout avec des paillettes d'or et des boules croustillantes! Bon l'idéal serait de faire ces palets bretons maison afin d'avoir quelque chose de plus moelleux mais c'est déjà pas mal ainsi!

     

    glace vanille, palet breton, pommes cuites, 4 épices, paillettes dorées, boules croustillantes

    Ingrédients pour 4 :

    - 2 pommes (à peu près de la taille des palets bretons) + 20 g de beurre + 1 cas de sucre de canne + 1/3 cac de mélange de 4 épices

    - 4 boules de glace vanille

    - 4 palets bretons

     

    Préparation:

    Faire revenir les pommes pelées, épépinées et coupées en 2 dans une poêle beurrée à feu doux. Dorer de chaque côté environ 4 minutes. Ajouter le sucre roux puis le mélange 4 épices en mélangeant un peu. Réserver.

     

    Dressage

    Poser le palet breton dans l'assiette de service puis ajouter la pomme, le côté rond sur le palet et la boule de glace vanille.

    Facultatif:
    Décorer de paillettes d'or et de boules croustillantes.

  • Poires Finot au vin

    Mon grand-père a des poires Finot. Comme il paraît que c'est bon cuit, je me suis dit pourquoi pas. En voyant la recette des poires au vin de Jean-Marie Baudic dans le Elle, j'ai décidé de m'inspirer de sa recette tout en l'adaptant. Et ma foi, c'est terrible! Je les ai accompagnées de gibier. Mais il est possible de les servir en dessert avec une boule de glace vanille.

    poires, poires finot, poires au vin, quatre épices, cardamome,Jean-Marie Baudic

    Ingrédients:

    - 8 poire Finot
    - 1/2 l de rouge
    - 2 cas de sucre roux
    - une pincée de poivre noir
    - 1/3 cac gingembre en poudre
    - 1/3 cac de mélange 4 épices
    - 1 gousse de vanille de Bourbon
    - 1 bâton de cannelle

     

     

    poires, poires finot, poires au vin, quatre épices, cardamome,Jean-Marie Baudic


    Préparation:

    Dans une cocotte, flamber le vin rouge. Ajouter la gousse de vanille, le bâton de cannelle, les épices, le gingembre, le poivre noir et le sucre roux et laisser infuser.

    Peler les poires en laissant la queue.

    Faire cuire dans une cocotte en fonte pendant 30 minutes à 200°C au four.

    Servir tiède.

  • Dalloyau (Paris 6)

    Hier je suis retournée chez Dalloyau histoire de fêter ma 3è place au concours Boco Bio... (oh la fausse excuse diront les mauvaises langues!).

    J'ai pris Rêve Poudré et Marron Cassis

     

    Rêve Poudré

    dalloyau, rêve poudré, marron-cassis

    Cette création est "un entremets à l’allure chic et parisienne avec sa parure de pralines roses Biscuit joconde, feuilletine pralinée, crème au chocolat noir, dacquois aux dragées blanches, crémeux noisettes, génoise rose et pralines roses".

    J'ai adoré le goût. Il y a plein de couches. Le biscuit joconde met en appétît. Mais les papilles sont réveillées par le feuilletine pralinée, ça craque gentillement et puis le crémeux et la crème s'entrechoquent sacrément bien. C'est doux donc bon!

    La praline est en harmonie visuelle avec le Biscuit Joconde !

    Ce rêve a un prix: 7,30 euros... mais il vaut le détour

     

    Marron Cassis

     

    dalloyau, rêve poudré, marron-cassis

    Après Rêve poudré, il était difficile de rivaliser. Pourtant, force est d'admettre que le mélange des marrons et cassis est osé mais réussi. il s'agit plus précisément de "La douceur d’une crème marron-cassis sur une pâte à la crème d’amande au rhum". Je n'en mangerai pas tous les jours mais je voulais voir comment marier judicieusement la crème de marron dans un dessert...

    Comptez 5, 40 euros.

     

     

    Dalloyau Luxembourg, 2 place Edmond Rostand 75006 PARIS 01 43 29 31 10

     

  • Le gagnant du Concours BocoBio

    Vous vous souvenez, j'ai participé au concours organisé par BocoBio. Il fallait aider Christophe Michalak à entrer une bûche dans un Boco...

    J'étais dans les finalistes. Le résultat final vient de tomber. Le gagnant est:

    Nicolas Deley et Mousse Chocolat Blanc-Citron vert, Ananas au Poivre Long, Croquant Sésame. Toutes mes félicitations au gagnant !

    Outre l'invitation à déjeuner avec le champion du Monde de Pâtisserie chez Boco, il verra sa bûche en vente du 1er au 24 décembre chez Boco. 50 centimes par boco sera versé aux Restos du Coeur alors ... rendez-vous chez Boco... Vous joindrez la gourmandise à la générosité...

    En tout cas, moi j'irai... d'autant que Boco Bio m'offre deux desserts...

    Je viens de savoir que j'ai fini 3ème derrière Rose and Cook (qui était ma verrine préférée à égalité avec la mienne ;)))  )... Pour un concours de ce niveau, je suis contente.


    Je remercie Mercotte d'avoir été un partenaire efficace du concours. Assidue de son blog que je trouve sublime, c'est là que j'ai vu le concours...



    Le Boco, 3, rue Danielle Casanova 75001 Paris Tél. : 01 42 61 17 67

    contact@bocobio.com

    Ouvert de 9h à 20h30, du lundi au samedi

     

  • La pâtisserie Hugo et Victor (Paris 7)

    Je suis retournée chez Hugo et Victor, étant enchantée par leurs desserts. Cette fois, j'ai pris un classique : le millefeuille caramel et une création : une sphère dont j'ai oublié le nom.

    Je vous laisse admirer la sphère...

    pleine

    hugoetvictor, hugues pouget, sphère, millefeuille, hugo

    ouverte

     

    hugoetvictor, hugues pouget, sphère, millefeuille, hugo

    et le millefeuille caramel...

    hugoetvictor, hugues pouget, sphère, millefeuille, hugo

     

    Verdict:

    La sphère est visuellement impressionnante. Elle repose sur une sorte de palet breton, lui-même auréolé d'un cercle au chocolat au lait. Puis vient cette sphère elle aussi au chocolat au lait décorée de quelques amandes émondées. Tel un Kinder, une fois cassée, elle dévoile une surprise, en l'espèce gourmande: un mélange de mousse avec quelques amandes concassées. Mes papilles étaient ravies jusqu'à ce que ma langue et mes dents se heurtent à un ingrédient non identifié. Pendant un court instant, j'ai crû que c'était un ingrédient mais face à sa résistance, j'ai dû me résoudre à l'extirper de ma bouche. Et là, quelle ne fut pas ma déception que de découvrir que j'étais sur le point d'avaler un bout de film plastique alimentaire...

    Le plaisir que j'avais jusque-là m'a littéralement quittée si bien que j'ai terminé mes desserts le lendemain. Comme quoi des critiques dithyrambiques peuvent laisser place en très peu de temps à la perplexité...

    De retour devant mes desserts, j'avoue que je n'ai pas trop mis de temps à les manger avec joie.

    Le millefeuille caramel au faciès économe était délicieux.


    Moralité: Chez Hugo et Victor, c'est toujours aussi bon. Mais quel dommage que la dégustation fut contrariée par un bout de plastique. Comme dit une amie, "ça peut arriver" mais à ce prix-là, on ne souhaite qu'une chose que ce genre d'incident n'arrive jamais...

     

     

    Hugo et Victor, 40 bd Raspail, 75007 PARIS 

  • Verrines financier et mousse de bananes

    La semaine dernière, j'ai confectionné une verrine avec une base de financier et une mousse à la banane. Pour lui apporter un peu de couleur et un air de fête, j'ai décoré de quelques billes croustillantes et de paillettes dorées trouvées chez un dimanche à Paris.

    Sachez que la banane dans une mousse voit sa couleur très vite changer. Un conseil, mangez-la le jour J.

    mousse bananes, blancs d'oeuf, bananes, agar-agar, crème liquide entière

    pour 8 verrines

    Financier

    Ingrédients:

    - 25 g de farine
    - 80 de sucre glace
    - 40 g de poudre d'amandes
    - 2 blancs d'oeufs (60 g)
    - 70 g de beurre fondu

    Préparation:

    Dans un cul de poule, mélanger la farine, le sucre glace et la poudre d'amandes préalablement passés au tamis. Ajouter les blancs d'oeufs, puis le beurre fondu en mélangeant bien à chaque fois.
    Verser la préparation dans un cercle de 20 cm préalablement beurré et posé sur une plaque recouverte d'une feuille de papier cuisson.
    Faire cuire 16 minutes dans un four chaud à 190° C.
    Retirer du four et laisser refroidir.

     

    Mousse de bananes

    Ingrédients:

    - 4 bananes

    - 25 cl de crème liquide entière

    - 1, 5 g d'agar-agar

    - 50 g de sucre

    - 2 blancs d'oeufs

     +

    quelques gouttes de citron

    Préparation:

    Mélanger la crème liquide et l'agar-agar dans une casserole. Porter à ébullition. Laisser tiédir puis mixer avec les bananes pelées et tranchées et les gouttes de citron. Ajouter le sucre. Battre les blancs puis les incorporer au mélange.

     

    Dressage

    Faire des cercles dans le biscuit financier à la taille des verrines puis les glisser à l'intérieur.

    Ajouter la mousse de bananes.

    Réserver.

    Au moment de servir, ajouter les billes croustillantes et les paillettes dorées.

     

     

  • Velouté citrouille, courgette & pâtisson (panier AMAP :) )

    Voici une recette digne d'un panier AMAP. Combien de personnes que je connais qui héritent de légumes dans leur panier avec la difficulté de les cuisiner car ne connaissant même pas leur dénomination pour faire d'éventuelles recherches sur Internet?

    L'autre fois, ma mère m'a montré un légume que je ne connaissais pas: un pâtisson (la couleur varie)...

    patisson, velouté, citrouille, courgette, cardamome, clous de girofle

    J'ai décidé d'en faire un velouté avec de la citrouille et de la courgette. Eh bien c'est bon...

     

    Ingrédients:

    - 800 g à 1000g de citrouille

    - 1 patisson

    - 1 courgette de taille moyenne.

    - 2 oignons

    - 1 gousse d'ail

    - 5 graines de cardamome

    - 5 clous de girofle

    - 10 feuilles de laurier

    - 2 KUB

    +

    - crème liquide épaisse

    patisson, velouté, citrouille, courgette, cardamome, clous de girofle

    Préparation:

    Peler, épépiner et couper en morceaux la citrouille, le patisson et la courgette. Faire revenir dans une cocotte avec de l'huile d'olive et des oignons émincés. Couvrir d'eau. Ajouter les graines de cardamome, le laurier, les clous de girofle (piqués dans un oignon) et les KUB. Faire cuire pendant 30 minutes.
    Mixer. Ajuster éventuellement le velouté à votre convenance en ajoutant un peu d'eau.
    Servir chaud. Vous pouvez verser une pointe de crème liquide épaisse et du poivre.

  • Finaliste Concours BocoBio Bûche

    Ah y est le premier verdict est tombé: je suis dans les finalistes...Ma bûche noisettes, crème de bananes et ganache montée chocolat au lait a séduit les frères Ferniot et leur chef.

    bûche noisette, crème de bananes, ganache montée chocolat au lait, bocobio, ferniot, christophe michalak



    Merci à mes goûteurs qui ont donné leurs avis sur mes prototypes. Jusqu'à la fin, j'ai hésité entre la ganache montée chocolat noir ou chocolat au lait. J'ai suivi leurs retours. Bien m'en a pris.

    Merci à Anne-Marie qui en parlant de sa mousse de banane, m'a conduite à la crème de banane...

    Maintenant reste encore à convaincre le Champion du Monde de Pâtisserie Christophe Michalak. La concurrence va être rude car moi-même je salive devant certaines verrines proposées par d'autres finalistes.

    Verdict : mardi 28...

  • Christian Constant (Pâtisserie)

    J'ai découvert la boutique de Christian Constant par hasard, en me trompant de rue... Depuis je connais la rue par coeur...

    Sa vitrine de desserts est étonnante. Un peu vieillotte, ce qui nuit à sa mise en valeur. Mais si on s'y attarde un peu, on peut la trouver alléchante car quelques pépites pointent leur nez.

    J'ai choisi Kalinka et Caracas.

     

    Kalinka: mousse de fromage blanc et crème fouettée, fond sablé aux framboises

     

    kalinka, caracas, christian constant, rue Fleurus, rue d'Assas, chocolat

    Verdict: C'est délicieux. C'est fin, léger, gourmet... Ce n'est pas écrit mais il y a aussi une fine couche de chocolat. Le petit gâteau légèrement salé et composé d'une épice apporte une touche intéressante.

     

    Caracas: duo crème chocolat ...

     

    kalinka, caracas, christian constant, rue Fleurus, rue d'Assas, chocolat

    Verdict: Ce dessert va ravir les amoureux du chocolat.

     Le fond est une base de chocolat noir sur laquelle on a saupoudré des noisettes légèrement concassées voire entières, puis déposé en alternance la mousse au chocolat lait et celle au chocolat amer.

     

    La veille: j'avais vu le dessert Sonia Rykiel (une tarte à la banane fraîche) qui me tentait bien car la banane est rarement mise en avant en pâtisserie. Mais aujourd'hui, après 19h,  il n'y en avait plus...

     Christian Constant, 37 rue d'Assas, 18 rue de Fleurus, 75005 PARIS 01 53 63 15 15

     

     

    J'ai une amie qui adore un de ses restaurants "Le Violon d'Ingres"... A bon entendeur, salut!

     

  • La pâtisserie des rêves (Paris VII) Part II

    Je suis retournée à la Pâtisserie des Rêves car j'adore Philippe Conticini (sa bonhomie me plaît dès lors qu'il apparaît à la télé). La dernière fois, j'avais adoré les desserts mais avait été un peu refroidie de découvrir un dessert en décomposition avancée une fois arrivée chez moi.

    Cette fois, je choisis un Paris-Brest élu le meilleur de Paris. Premier changement alors que je n'ai rien dit: l'employée très aimable va chercher le dessert et revient avec pour le dresser dans sa boîte devant moi. Je me dis que la pâtisserie des Rêves doit lire les blogs... J'avoue que j'ai eu peur en la voyant glisser le dessert dans la boîte triangulaire... car cette boîte n'est pas facile à utiliser. Heureusement elle a pris son temps en voyant ma tête un peu inquiète. Elle m'a demandé si je voulais une serviette. Je me suis dit rapidement mentalement "pourquoi?" Puis "Pourquoi pas après tout?". J'ai bien fait car c'est une serviette en tissu siglée...

     

    Arrivée à bon port, j'ai ouvert la boîte. Dessert en un morceau.

    la pâtisserie des rêves, rue du Bac, Paris, Philippe Conticini, Paris-Brest

    Verdict:

    Visuellement, il est très esthétique. Sa rondeur est signe de gourmandise, non?
    Gustativement, il n'a pas volé son élection de meilleur Paris-Brest de Paris.

    La mousse pralinée est assez aérienne même si gourmande. Mais surtout le praliné coulant pur ajouté au milieu de chaque chou est à tomber. C'est une joie que de savoir que le plaisir se renouvelle 5 fois. Je m'aperçois qu'en fait, j'adore le praliné... (Déjà ma visite chez Popelini m'avait alertée, j'en ai eu confirmation à la Pâtisserie de Rêves).

    En tout cas, c'est un des meilleurs desserts mangés durant cette année parisienne.

     

    La Pâtisserie des Rêves

    93 rue du Bac 75007 Paris

    ou

    111 rue de Longchamp 75016 Paris

  • Bûche de Noël concours Boco Bio

    BocoBio a eu l'ingénieuse idée d'organiser un concours de Noël: aider Christophe Michalak à faire entrer une bûche dans un Boco.

    Christophe Michalak c'est le champion du Monde de Pâtisserie, le créateur de l'Oréade (vous savez le billet de ma visite au Plaza Athénée l'an passé).

    Il y avait des règles à respecter: bien sûr entrer la bûche dans le Boco Dessert WEK 160 ml de BocoBio mais aussi utiliser des ingrédients bio...

    Bref j'ai concentré tous mes neurones. J'ai fait plusieurs prototypes...Et celui que j'ai gardé après avis de 2 de mes goûteurs est cette bûche... Je préférais la version ganache chocolat noir, eux ganache chocolat au lait je me suis inclinée...

    BocoBio, Vincent Forniot, Christophe Michalak, bûche dans un Boco

    Il n'y a plus qu'à attendre les résultats...

    Qu'y-a-t-il à gagner?

    D'abord déjeuner avec Christophe Michalak...

    Puis voir chez Boco du 1er au 24 décembre son dessert de Noël s'il remporte le concours  et surtout Boco reversera 50cts d'euros par dessert de Noël vendu aux Restos du Coeur!

     

    Allez quoiqu'il arrive, l'important c'est de participer!

     

  • Le quinoa Vert (Costes)

    A Paris, je teste des produits quand je suis là-bas car je n'ai pas spécialement le temps de cuisiner.

    Chez Monoprix, depuis que la température chute avec les jours qui racourcissent, j'ai récemment repéré le rayon des plats préparés chauds, et notamment les produits Costes.

    costes, monoprix, quinoa vert

    J'ai choisi le QUINOA VERT asperges petits pois haricots verts. Cela fait 329 calories pour 270G. C'est honnête sachant que le soir je mange souvent une pâtisserie alors j'essaie de manger équilibré par ailleurs.
    Eh bien, je dois dire que je n'ai pas été déçue. C'est très bon. Remarquez vu le prix, c'est mieux: 5,30 euros.

    On en a pour son argent que ce soit au niveau du packaging, de l'esthétisme et du goût.

    Je pense que j'essaierai d'autres plats de Costes.

  • Crêperie La Gavotte (Rennes)

    Je dois absolument vous parler d'une crêperie que j'ai découverte l'été dernier "La Gavotte", même si elle existe depuis 1994 et que je passe devant depuis au moins 10 ans. Elle se situe Rue Saint Georges. Elle est petite mais chaleureuse. Et surtout on y mange très bien et des choses que je n'apprécie pas forcément d'habitude comme l'andouille par exemple.

    En apéro, essayez une spécialité de la maison: le kir breton à la fraise de Plougastel. J'ai testé le jus de pommes chaud. D'instinct, je n'aurais pas penser à chauffer du jus de pommes mais je dois avouer que c'est bon quand la témpérature fléchit...

    Après, j'ai envie dire, laissez-vous guider par la carte ou les suggestions ardoise. Je vous conseillerais bien les galettes avec de la saucisse et de l'andouille style "Gargantua" car honnêtement elles valent le détour. Etant habituée à manger de la bonne viande, je peux vous dire qu'ici ils peuvent rivaliser pour satisfaire mes exigeantes papilles en la matière.

    Il y a des compositions originales et des glaces originales comme celle à la moutarde.

    Les crêpes sont très bonnes aussi. La spéculoomania, si elle est sur l'ardoise, j'ai envie de dire "Foncez". C'est un mélange de pommes, de spéculoos, crème de spéculoos et glace au spéculoos.

    Bon celle avec la glace au pains d'épices est aussi à esayer.

    Indéniablement, les produits sont de qualité et la cuisine est effectuée non loin de vous. Ce souci de transparence est toujours un gage de confiance...

     

    Un conseil, réservez avant d'y aller car l'endroit est très prisé.

     

    La Gavotte, 41 rue Saint Georges 35000 RENNES 02 99 36 29 38

    C'est ouvert du lundi au dimanche midi et soir. Que demandez de plus?

  • Boco bio (Paris 1)

    J'ai déjà parlé de BocoBio mais j'y suis retournée plusieurs fois depuis.

    J'ai testé la carte Automne avec une de mes amies. On a pris entrée, plat, dessert pour la modique somme de 18 euros. J'ai adoré le Velouté Champignons royal au curcuma (Anne-Sophie Pic), été surprise par le trendron de veau confit notamment le chutney de prunes qui accompagnait la purée mousseline (Anne-Sophie Pic) et séduite par la légèreté de pêche Melba (Vincent Ferniot).

    Le grand patron (Mister Ferniot) était là : plutôt avenant et blagueur!

    bocobio, opera, rue Danielle Casanova, christophe Michalak

    Dans le cadre du concours de Noël, je me suis "sacrifiée" pour acheter 3 desserts.

    J'ai repris la Crème caramel au beurre salé de Christophe Michalak (3,60 euros)... Toujours aussi bonne.

    Puis j'ai décidé de goûter le petit Québécois au sirop d'érable et de poire de Christophe Michalak (3,80 euros) qui soyons honnêtes est une petite tuerie... J'ai adoré.

    Enfin, la crème au chocolat "Noir c noir" de Frédéric Bau agrémentée de pistaches concassées (3,80 euros) me faisait tellement de l'oeil que j'ai décidé de me l'offrir. Ah pour les amateurs de chocolat, faut absolument essayer!

    Oui elle est dure ma vie de parisienne ;) !

    Mais bon, comme n'est pas Champion du Monde de Pâtisserie qui veut, votre humble serviteur peine à proposer ses prototypes pour Noël.

     

    Pour plus d'infos:

    Le Boco, 3, rue Danielle Casanova 75001 Paris Tél. : 01 42 61 17 67

    contact@bocobio.com

    Ouvert de 9h à 20h30, du lundi au samedi

     

  • Un Dimanche à Paris (Paris 6ème)

    J'ai tellement vu des remarques positives sur cet endroit sur le blog d'Adam que je me suis résolue à aller...

    La boutique est sublime. Il y a des desserts, des chocolats, des macarons, des ingrédients de pâtisserie. L'accueil est sympathique sans être pesant.

    J'ai choisi deux desserts, comme leur taille est résolument bien étudiée pour se laisser aller à la gourmandise sans scrupules.

     

    La tartelette caramel à la fleur de sel de Guérande (5,20 euros) petits gâteaux et le trio gourmand (4,50 euros)

    un dimanche à Paris, grué de cacao, chocolats, paillettes d'or, cour du commerce, paris 6


    verdict:

    - tartelette: La pâte est délicieuse, la mousse légère.

    - trio: le gâteau au chocolat est sacrément moelleux, le chou légèrement noisette (fade!) ou praliné (trop peu? Celui de Popelini est meilleur à mon avis), la tartelette citron-meringuée très intéressante (je déteste en général la tarte au citron car trop acide mais là le mélange est subtil).

    un dimanche à Paris, grué de cacao, chocolats, paillettes d'or, cour du commerce, paris 6

     

    Aucun risque de voir vos desserts abîmés (oui j'ai des préoccupations futiles) par le voyage retour car le chef a eu l'idée ingénieuse de coller les desserts avec du sirop de glucose au petit papier cartonné de présentation... Ah quelle délicatesse!

    Et puis pour la pâtissière occasionnelle que je suis, j'ai également acheté des décors billes croustillantes, du grué de cacao, des paillettes dorées, notamment pour décorer les desserts des fêtes de fin d'année.

     

    L'espace comprend également un restaurant, un salon de thé... Il paraît que le chocolat chaud est à tomber... Une bonne excuse pour y retourner en somme !


    Un Dimanche à Paris, 4-6-8 Cour du Commerce Saint-André 75006 PARIS 01 56 81 18 18

  • Mirlitons à la mûre sauvage

    Je me suis largement inspirée d'une recette Guy Demarle. Comme je n'avais plus de poudre d'amandes, j'ai fait de la poudre de noisettes avec les noisettes du jardin. J'ai ajouté le sucre glace après cuisson.

    mirlitons, empreintes, Guy Demarle, poudre de noisettes, mûres sauvages

    Ingrédients pour 12 empreintes Guy Demarle:

    - 1 pâte feuilletée

    - 2 oeufs

    - 70 g de crème fraîche

    - 90 g de sucre

    - 90 g de poudre de noisettes

    - 36 mûres sauvages

    +

    - sucre glace

     

    Préparation:

    Dérouler la pâte feuilletée. Puis avec un emporte-pièce (9,5cm), découper des cercles de pâte. Foncer les empreintes Guy Demarle.

    Ajouter dans chaque empreintes 3 mûres sauvages congelées.

    Mélanger le sucre et oeufs battus. Ajouter la crème fraîche puis la poudre de noisettes.

    Verser ce mélange dans les tartelettes au 3/4.

    Passer au four à 210° pendant 10 minutes puis à 180° pendant 15 minutes.

     

    Laisser refroidir puis démouler.

  • Salade radis noir, jambon, mâche et noix

    Une salade toute simple...

    radis noir, salade, mâche, jambon, noix

    Pour 2 personnes:

    - 1 gros radis noir

    - 1 tranche de jambon

    - quelques feuilles de mâche

    - 4 noix

    - huile d'olive, vinaigre, sel, poivre

     

    Préparation:

    Dans un saladier, mélanger la mâche, les tagliatelles de radis noir, la tranche de jambon coupée en morceaux et les cerneaux de noix.
    Assaisonner.
    C'est déjà prêt!