Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les endroits testés à Rome

  • Le Festival Gourmand (Rennes)

    L'édition 2012 du Festival Gourmand de Rennes sous le parrainage d'Olivier Roellinger, Cuisinier des Maisons de Bricourt à Cancale, s'est déroulée du 1er septembre au 8 octobre 2012 avec comme point d'orgue la réunion des professionnels et des gastronomes, les 7 et 8 octobre à la Halle Martenot (là où se déroule une partie du Marché des Lices).

    Comme je me suis rendue à ce festival uniquement le lundi après-midi, mon jugement sera forcément subjectif et relatif.

    festival gourmand rennes,olivier roellinger,laurent le daniel,emmanuel tessier,jun numata,sylvain guillemot,david etcheverry

    Les points positifs:

    - Le Festival ouvert à tous

    - Les démonstrations se font en direct

    - La qualité des intervenants

    - Les réalisations à plusieurs mains (la réussite entre le facétieux Sylvain Guillemot, l'intarissable Emmanuel Tessier et le plus discret mais néanmoins efficace David Etcheverry)

    - Les stands et la possibilité de discuter avec les professionnels

    - Les concours

    - La conférence d'Olivier Roellinger: Magistral!

     

    festival gourmand rennes,olivier roellinger,laurent le daniel,emmanuel tessier,jun numata,sylvain guillemot,david etcheverry

    Les points négatifs:

    - Les démonstrations sont très mal filmées. On note pourtant la présence de deux caméramen mais force est de constater qu'ils ne doivent pas être passionnés de cuisine car ils filment rarement les gestes techniques des chefs... Le public est pourtant venu pour ça.

    festival gourmand rennes,olivier roellinger,laurent le daniel,emmanuel tessier,jun numata,sylvain guillemot,david etcheverry

    - Si le programme est globalement suivi à la lettre, la présentatrice aussi pétillante et spontanée soit-elle, peut maladroitement mettre le chef invité en difficulté. J'ai regretté notamment avec le chef japonais Jun Numata qu'elle lui demande au pied levé de confectionner une fleur à partir d'un légume, demande que ce dernier a poliment confectionnée au détriment de la recette qu'il était en train de réaliser et sur laquelle elle a eu du mal à revenir. Bref, on ne saura jamais la fin de la recette en question!!! Alors je n'ai rien contre la détente, le laisser-aller mais il ne faut pas oublier l'objectif de ce festival: la gastronomie et la gourmandise qui supposent un peu d'organisation et de rigueur, surtout quand on a fait beaucoup de kilomètres pour venir (j'ignore la distance Paris - Sendaï)!

     

    festival gourmand rennes,olivier roellinger,laurent le daniel,emmanuel tessier,jun numata,sylvain guillemot,david etcheverry

     

    Ce festival fut l'occasion de revoir la délicieuse Stéphanie de Dansmacuizine (qui a correctement répondu à la question posée de manière inopinée par la présentratrice) et de rencontrer MissBlueberries côté blogs et Monsieur Laurent Le Daniel et Emmanuel Tessier côté professionnels.

    festival gourmand rennes,olivier roellinger,laurent le daniel,emmanuel tessier,jun numata,sylvain guillemot,david etcheverry

    J'ai hâte de faire un cours avec David Etcheverry du Saison. J'avais adoré dîner dans son restaurant, j'ai aimé sa personnalité.

     

    Bilan: C'est un festival prometteur même si quelques maillons doivent être encore huilés...

     

    A venir: le compte-rendu de la conférence d'Olivier Roellinger.

     

     

  • Les endroits testés à Rome

    De retour de Rome, je suis revenue enchantée de cette destination. On m’en avait dit grand bien, je l’ai vérifié.

     

    rome guide6.jpg

     

    Je précise d’emblée qu’on s’est laissés un peu vivre donc on a bien mangé à un prix raisonnable ou presque !

     

    Quartier Place Navona

    Ristorante Vecchia Locanda, Vicolo Sinibaldi 2 (Traversa Torre Argentina) Roma

    www.vecchialocanda.eu

    On y est allés parce que nos amis en sont revenus assez contents. Cette adresse vaut le détour par son cadre feutré, sonvin italien 2.jpg accueil, sa nourriture honnête. Les pâtes étaient al dente. J’ai pris du parmesan en fromage. Bon mais pas de quoi se rouler par terre quand même! Par contre, le tiramisu est vraiment à essayer tout comme le vin rouge !

    vin italien.jpg

     

    Quartier Place Navona

    - Hosteria La Danesina, Via Del Governo Vecchio 125/127, Via Arco della Chiesa-Nuova 6, 00186 ROMA

    petit resto sans prétention qui fait l’angle. L’osso-bucco est vraiment honorable, tout comme la queue de bœuf… le vin est bon et les gâteaux sont offerts avec le café… le tout pour un prix honnête !

    Si vous avez le temps de faire la queue, il y a un endroit juste en dessous à essayer mais j'ai oublié le nom!

     

     

    - Taverna Parione Ristorante Pizzeria 00186 Roma – Via di Parione 38-39 Plazza Navona

    www.tavernaparione.it

    Accueillis par un old gentleman, cet endroit fait une cuisine honnête (pizza, salade, risotto). Testez en apéritif la pizza nature un brin salé et beurré ! Le vin est bon. L’intérieur est toutefois bruyant et le service un peu long.

     

    - Cul de sac, Piazza Pasquino 73 00186 ROMA

    Cité dans tous les guides, cet endroit au nom très français vaut vraiment le détour. Ça a été mon coup de cœur du séjour. A la base c’est un des premiers bars à vins de Rome. 1500 étiquettes sont présentes. Quand j’ai demandé la carte des vins en bouteille, le serveur m’a souri bizarrement ! Il m’a apporté un gros classeur, plus gros que mon classeur de cuisine ! Bon j’ai quand même réussi à choisir l’année de la bouteille que mon acolyte a sélectionnée. Un Lacryma Christi année 2007 à 20 euros ! J’ai mangé un succulent gratin aux artichauts (au milieu il y avait un fromage sublime) (8,5 euros) et la meilleure mozzarella du monde (son cœur était moelleux à souhait). Je vous conseille vivement le plateau de fromages (14 euros les 6 parts qui conviennent bien pour 3 personnes).

    Attention, l’endroit est petit, convivial. Réservez ou préparez-vous à faire la queue !

     

    Près du Colisée, Forum, Palatin

    - Pizza Forum, Via San Giovanni in Laterano n° 34, 00184 Roma

    repas honnête à prix correct ! Idéal pour le midi dans un quartier où il y a peu de restaurants.

     

    Quartier de la fontaine de Trevi

     

    - Vineria Il Chianti

    Via Del Lavatore 81/82 A

    00187 (Fontana di Trevi)

    www.vineriailchianti.com

    J’ai repéré cette adresse dans le Routard. A la base c’est un bar à vin. Bel emplacement avec terrasse, nourriture délicieuse (sublime salade avec du melon, des raisins, fromage … à 9 euros ; délicieuses pizzas au jambon italien à 8 euros) mais service moyen (il faut un peu les pousser pour que le repas se passe assez vite)!

    Astuce : ils servent un buffet le midi à l’intérieur (les locaux y accourent) qui est visuellement alléchant !

     

    Le restaurant à éviter :vin italien 3.jpg

    L’arcano Via dei Pastini Via Delle Paste, n° 102, Roma

    www.larcano.it

    vin italien 4.jpgRepas cher, service détestable et vérifier la note où l’on se « trompe » sur les prix !!! Le vin est cependant correct ;)

     

     

    Quartier du Vatican

    - POLESE Piazza della Cita’Leonina 5/6 00193 ROMA

    un snack qui fait de bonnes pizzas ou part de pizza et salades... Testez les jus d’oranges sanguines !!!

     

    Quartier du Ghetto

     

    A noter :

    Sachez que le pain est souvent en supplément (1 euro voire 2 par personne)

     

    Les glaces

     

    J’ai testé deux endroits qui valent le détour.

    - Giolitti, via Degli Uffici del Vicario  40 ROMA

    derrière la place Colonna, on trouve cette institution. On a choisi de s’installer. La coupe de glace avec sorbet au melon, à l’ananas et glace au nougat était tout simplement délicieuse. Les tiramisus sont bons aussi ! le cadre est un peu désuet mais le service sympa (on a même droit à des tours de magie d’un serveur facétieux qui vous explique le truc) !

    Comptez 8 euros.

     

    - Gelateria San Crispino Via Della Panetteria n° 42 Roma

    Là encore un glacier artisanal. Il faut connaître l’adresse pour trouver cette boutique. Sans ingrédients artificiels, les glaces sont littéralement bonnes. J’ai adoré la glace au chocolat Valrhona et à la banane et aussi celles au miel, caramel, straciella… ne cherchez pas les cornets, les glaces sont servies dans une coupelle pour mieux les déguster !!!

     

    Un parfum : 2,30 euros ; deux parfums : 3 euros… ça va jusqu’à 8 euros.

     

    Il faut aussi tenter un autre endroit à un prix défiant toute concurrence (1,5 euro) près du Vatican : Old Bridge, via dei Bastioni di Michelangelo, 5, Roma.

     

    Bars dans le Trastevere

    Ils font des dessins sur les cappuccinos (Merci Michèle pour la photo)!

    coeur.jpg

     

     

    Propositions de visites

    Ayant bénéficié comme toujours des conseils de ma collègue Marie-Claude puisque, coïncidence, elle part souvent en voyage quelques semaines avant moi au même endroit, je délivre à mon tour ses conseils + les miens.

     

    - 1 journée au Vatican

    matin : visite guidée de la Basilique Saint-Pierre (12 à 15 euros)

    après-midi : Musée du Vatican (à voir absolument la Chapelle Sixtine et la pinacothèque) (15 euros)

    C’est la journée qui vous coûtera le plus cher.

     

    - Plazza Navona (3 fontaines) + Basilique où il y a 3 œuvres de Caravage – Panthéon – Fontaine de Trevi

    + Palais présidentiel (je ne sais pas si c’est LA chance mais on a pu le visiter et gratuitement en plus. A faire, c’est comme si vous alliez visiter l’Elysée !)

     

    - 1 journée sur les sites historiques

    Forum – Colisée – Palatin + monument dit la « pâtisserie » Emmanuel 2

    Idée : le dimanche, il y a un marché avec les spécialités locales…

     

    - Place D’Espagne, Villa Medicis (visite à 11h 45 à 6 euros) – Parc Borghese – Villa Borghese (nécessité de réserver à l’avance par internet)

    possibilité de déjeuner à la Villa Medicis (Repas assez bon à un prix correct) ou de pique-niquer au Parc Borghese.

     

    - Quartier Trastevere pour ses rues et magasins, l’île Tybérine (qui ressemble à l’île Saint-Louis de Paris), le quartier juif le Ghetto (pâtisserie typique…)

    + Villa Farnese (visite payante, de jolies pièces, murs et un escalier inoubliable), Palais Farnese (ambassade française que l’on peut visiter si l’on s’inscrit deux mois à l’avance sur le site Internet)

     

    Sachez que le Roma Pass (23 euros) n’est pas réellement valable.

    Si vous avez la chance de loger dans le centre, vous n’aurez pas besoin de prendre le bus ou le métro (1 euro le ticket).

    Contrairement à ce qui est écrit dans les guides, les conducteurs Romains ne klaxonnent pas à tout bout de champ et laissent passer les piétons avec  courtoisie.

    Si vous hésitez à prendre l’avion avec le fameux volcan islandais, sachez que le voyage en train couchette est assez épique. Les wagons-lits sont au nombre de 6 par wagon… Mieux vaut connaître ses compagnons de voyage car la promiscuité est de mise !!! Attention également aux prix : 6 à 9 euros le petit déjeuner et 22 euros le repas !

     

    Si vous êtes en couple ou voyagez seule (et non seul), laissez-moi un mail, je vous conseillerai une adresse en plein centre à un prix raisonnable (Merci Michèle). Attention, il y a une contrepartie : couvre-feu à 22h 30 sauf le samedi soir 23h30. En même temps c’est drôle de voir tout le monde rentrer en piquant un petit sprint à l’heure fatidique…