Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Tartelettes fines aux mirabelles

    Pour la reprise, j'ai fait des tartelettes fines aux mirabelles du jardin familial après avoir vu les réalisations de William Lamagnère.

    C'est facile à faire et délicieux!!!

    tartelettes, tartelettes fines, mirabelles, sucre, william lamagnère

    Ingrédients pour 8 tartelettes

    - 1 pâte feuilletée

    - des mirabelles...

    - sucre

    +

    - un peu de farine

     

     

     

    Préparation:

    Dérouler la pâte feuilletée. A l'aide d'un découpoir, faire 8 ronds de pâte.
    Déposer sur chaque un peu de farine et de sucre pour éponger le jus des mirabelles lors de la cuisson, puis les mirabelles dénoyautées et coupées en deux.
    Saupoudrer de nouveau de sucre.
    Passer au four à 190°C pendant 25 minutes.

  • Tarte salée courgettes, dinde & lardons

    Aujourd'hui, je vous propose une tarte salée gourmande: courgette, dinde, lardons, emmenthal, tomates... Eh oui, j'arrive à faire manger des courgettes les doigts dans le nez avec ça!!!

    tarte salée, courgettes, dinde, lardons, emmenthal, tomates, curry

    Ingrédients:

    - 1 pâte feuilletée

    - 2 courgettes

    - 2 escalopes de dinde

    - 200 g d'allumettes de lardons

    - 100 g d'emmental râpé

    - 1 tomate

    - 10 cl de crème liquide

    - sel, poivre, curry, ail

     

    Préparation:

    Dérouler la pâte feuilletée.

    Y déposer les escalopes en dinde déjà cuites (mais pas trop), les allumettes de lardons, les courgettes taillées en tagliatelles déjà cuites à la poêle, essorées et assaisonnées, la tomate en dés et l'emmental. Ajouter la crème liquide, sel, poivre et curry.
    Passer au four à 185°C pendant 40 minutes environ.

     

     

  • Le restaurant italien Vino & Gusto (Rennes)

    C'était après Rome et Venise, mais avant la Sicile et j'en garde un excellent souvenir !!! Un soir de pluie, direction Vino&Gusto sur les bons conseils de Kevin Delot de Cesson Cooking confirmés par Stéphanie de Dansmacuizine.

    L'accueil est chaleureux. Si vous êtes une âme esseulée, il est tout à fait possible de dîner avec les gérants en terrasse. Si vous êtes accompagné, on s'occupera de vous tout en vous laissant un peu d'intimité. Bref, ils s'adaptent.
    Alors on a commencé avec un verre de vin italien... qui a été servi avec des antipasti: verrines de pois chiches, bruschetta huile d'olive-tomates-ail, petits flans de légumes. Excellente entrée en matière.
    Après on a testé le buffet qui nous faisait de l'oeil depuis notre arrivée ,et ce à deux reprises: d'abord, artichauts, charcuterie italienne (jambon sec, saucisson...), tomates séchées, courgettes et aubergines grillées, piments, calamars... puis différents fromages.
    Comptez 5,50 euros les 100 g. Le tout est accompagné d'un pain délicieux. Il est possible d'avoir un plat plus consistant, tel les pâtes du jour.
    Après, comme on avait encore de la place, on a pris de la glace italienne maison en dessert. Je l'ai joué modeste: vanille fraise. Délicieuse! J'ai terminé par une tisane pimentée. On frôle le zéro faute... pour 45 euros à 2...

    Sachez que le midi, il y a un menu à 9,90 euros...

     

    Moralité: je vous conseille d'y aller car cette simplicité est très réjouissante!

     

    Vino & Gusto

    6, rue de la Baudrairie

    35 000 Rennes

    02 99 79 07 69

    Mardi et mercredi, de 12 à 19 h, jeudi, vendredi, samedi, de 12 à 1 h.

  • Gratin riz, courgette, tomates & emmental

    Chaque été, se pose la même question. Comment faire manger les courgettes du jardin aux plus réfractaires?

    Cette année, j'ai trouvé une parade grâce à Chantal: le mêler à du riz. L'astuce ici c'est de mettre directement le riz cru dans le plat. Il gonflera grâce à l'eau des courgettes & tomates!

    gratin, riz, courgette, tomate, emmenthal

    Ingrédients:

    - 125 g de riz

    - 1 grosse courgette

    - 5-6 tomates

    - 100 g d'emmental

    - 1 gousse d'ail

    - huile d'olive

    - sel, poivre, curry

    +

    - oignon

    gratin, riz, courgette, tomate, emmenthal

    Préparation:

    Passer l'ail dans le plat à gratin puis le huiler.

    Disposer le riz cru lavé, puis les tagliatelles de courgettes, l'oignon émincé (facultatif), les tomates lavées et coupées en rondelles. Ajouter le curry, sel, poivre, huile d'olive voire un peu de thym.

    Passer au four à 180° C pendant 35-40 minutes.
    Au dernier moment, ajouter l'emmental râpé.
    Servir.

  • Salade melon, concombre & comté

    Comment donner du peps au concombre? En le mariant avec des dés de melon pour lui donner un côté sucré et à du comté pour le côté salé! Et l'affaire est dans le sac!

    salade, concombre, melon, comté

    Ingrédients:

    - 1 melon bien mûr

    - 1 concombre moyen

    - 100 g de comté

    - huile d'olive

    - vinaigre de Modène

    - sel, poivre

     

    Préparation:

    Peler, épépiner et couper en dés les concombre et melon. Tailler en dés le comté. Mélanger l'ensemble dans un saladier en ajoutant huile d'olive, vinaigre et sel, poivre.

    Réserver.

  • Choux à la crème pâtissière vanille de Bourbon et crème chocolat (Thermomix)

    Etant à l'aise avec la pâte à choux, j'ai refait des choux à la crème pâtissière Vanille de Bourbon . Comme je n'avais pas fait assez de crème pâtissière, j'ai ajouté dans les choux restants de la crème au chocolat faite au Thermomix. Ni vu ni connu!

    chou, pâte à chou, crème pâtissière vanille, crème chocolat

    Pâte à choux (de Monsieur Le Daniel)

    Ingrédients:

    - eau : 250 g

    - sel: 5 g

    - beurre: 87 g

     

    +

    - farine: 150 g

    - oeufs: 250 g (environ 5 oeufs)

     

    ustensiles:

    - 1 casserole en inox

    - 1 fouet

    - 1 cul de poule

    - 1 mixer

    +

    - un excellent poignet et coude car il va falloir fouetter cette pâte.

     

    Préparation:

    Dans une casserole moyenne en inox(c'est très important), faire chauffer l'eau, le beurre et le sel. Une fois le mélange ayant atteint l'ébullition, retirer du feu. Verser aussitôt la farine en une seule fois. Bien mélanger. Puis "dessécher" sur le gaz pendant environ 2 minutes afin de la rendre plus fluide. Il faut bien fouetter.pâte à choux V.jpg

    Verser ensuite dans un cul de poule afin de la faire "transpirer" en la mélangeant. La pâte devient de plus en plus fluide, luisante et souple.

    La passer au mixer en vitesse douce en versant d'abord 200 g d'oeufs battus en omelette, très progressivement (vous pouvez la faire à la main, mais c'est plus fatiguant!). Laisser le robot travailler la pâte environ 5 minutes à vitesse lente. La pâte doit former un espèce de V quand on la prend avec une maryse. Si elle ne forme pas ce V, rajouter  50 g d'oeufs battus et remixer. (Dans le Elle du 7 novembre dernier, le pâtissier Philippe Conticini conseille de tracer un trait à l'index, la pâte doit se refermer doucement).

    Verser le mélange dans une poche à douilles préalablement fixée dans un pichet pour faciliter la manoeuvre (la douille doit être de taille moyenne. Celle en forme canellée, cela fait de jolis choux). Prenez un grand sac plastique, sinon gare aux débordements!!!

     

    Dressage:

    Sur une plaque recouverte de papier sulfurisé (papier que vous fixerez avec un peu de pâte en dessous), faire des choux de taille égale en essayant de former un rond. Pour faire des gros choux, l'idéal c'est d'avoir une douille assez grosse.

    Astuce pour faire des choux identiques:

    Si vous êtes droitier, tenez la douille avec la main gauche et fourer en appuyant sur la poche avec la main droite. Votre douille doit être inclinée près de la plaque et quand vous fourrez, elle doit rester immobile.

    Déposer sur chaque chou, un disque de pâte sucrée.

    Mettre au four chaud à 180° pendant 35-40 minutes environ en fonction de votre four. Au terme de ce délai, éteindre le four et laisser les choux à l'intérieur avec la porte du four entrouverte à l'aide d'une spatule. Les choux ne doivent pas passer du chaud au froid... sinon ils vont se ramollir!

     

    Que faire du reste de pâte?

    Soit des petits choux, soit des chouquettes, soit des gougères!!!

     

    La crème patissière vanille de Bourbon (Philippe Conticini)

     

    Ingrédients:

    - 500 g de lait entier

    - 40 g de farine

    - 40 g de sucre (vous pouvez en mettre un petit peu plus)

    - 4 jaunes d'oeufs

    - 1/2 gousse de vanille de Bourbon

     

     

    Préparation:

    Chauffer le lait avec la gousse de vanille éventée. Laisser infuser.

    Battre les jaunes d'oeufs et le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse. Ajouter la farine en mélangeant bien.

    Ajouter progressivement le lait filtré.
    Remettre sur le feu pendant au moins deux minutes afin que le mélange épaississe.
    Verser dans un plat à gratin puis recouvrir de film alimentaire.
    Réserver au réfrigérateur pendant une heure minimum.

     

    Crème chocolat (Thermomix)

    Ingrédients:

    - 500 g de lait

    - 1 oeuf

    - 80 g de sucre

    - 20-25 g de Maïzena

    - 2 cas bombées de cacao en poudre VanHouten

     

    Préparation:

    Mettre tous les ingrédients dans le bol et mixer au Turbo pendant 5 secondes. Puis régler à 7 minutes à 90° vitesse 4-5. A l'arrêt de la minuterie, vérifier si la consistance vous convient. A défaut, ajouter un peu de Maïzena et remettre la minuterie pendant 1 minute 30.

    Réserver.

     

    Dressage.

    Couper les choux froids en deux. Les fourrer de crème pâtissière vanille de Bourbon ou chocolat froide. C'est plus facile avec une poche à douille.

    Vous pouvez les saupoudrer de sucre glace afin que vos choux soient encore plus esthétiques!!!

     

     

  • Mes adresses en Sicile (Grand tour de la Sicile avec Nouvelles Frontières et Retevacanze)

    Cette année, après moult hésitations, on a finalement décidé de partir en Sicile... avec la crainte que la chaleur soit étouffante suite aux nombreuses remarques délivrées par nos connaissances. Niveau chaleur, on a été servis puisqu'on a eu le droit à la cinquième vague de chaleur africaine frôlant les 45°C. Mais à notre grande surprise, on a plutôt bien supporté grâce aux bus et chambres climatisés.

    On y est restés 8 jours. Trop peu pour tout découvrir. Ce qui donnera  éventuellement l'occasion de revenir car l'île est pleine de trésors.

    J'ai adoré déguster les figues de barbarie (une tuerie), les pistaches, les amandes, les melons et pastèques gorgées de soleil, les câpres, les oranges sanguines (avec le sang du serveur  un Dexterien qui s'ignore, je crois mais bon... c'est une autre histoire), les vins, les cocktails maison, les granités et soyons fous, même les pâtes à chaque repas! Comme il en existe une variété infinie cuisinée de manière différente, on a l'impression de ne jamais manger le même plat. Ma préférence reste les pâtes à la crème de pistache! Mais, j'ai surtout ramené quelques ingrédients pour faire de la pâtisserie! (le moins cher que j'ai trouvé c'est 15 euros le kilo de pistaches. Mais comptez souvent 30 euros).

    sicile, pâtes, agence retevacanze, marco guide, palermo, etna, syracuse, orthigie, amandes, pistaches de sicile, digestifs amandes amères, enna, ségeste, selinonte, trapani

    J'ai fait un circuit "Grand tour de la Sicile" avec Nouvelles Frontières (Ce n'est pas une exclusivité. Promovacances propose le même circuit. Mais finalement les prix sont identiques même si les clients de Promovacances ont moins de visites ayant un décalage d'une journée avec NF). Mais nous étions pris en charge une fois sur place par l'agence locale Retevacanze sous la houlette d'un guide sémillant Marco et d'un chauffeur à la conduite irréprochable Luca.

    Le circuit est bien organisé. Plutôt efficace et varié. Il faut dire que la Sicile est chargée d'histoire, car au carrefour de différentes civilisations (grecque, romaine, normande, arabe). Elle a su se reconstruire face à une nature qui peut être hostile (tremblements de terre et éruptions volcaniques).

    Les Siciliens sont peu expansifs mais sympathiques !

     

    1er jour France-Palerme. L'arrivée était à Palerme. Le moins que l'on puisse dire c'est qu'il ne faut pas se fier à ses premières impressions. Au début, j'ai trouvé la ville plutôt moche. C'était avant de mieux la connaître les deux derniers jours du périple.

    adresses testées:

    Hôtel :  NH Palermo 4*

    L'hôtel est bien placé. Si vous tombez sur les chambres récentes, vous serez enchantés. En revanche, si on vous donne une chambre non rénovée, soyez prêts à découvrir une décoration très années 70 avec une salle de bain plutôt vétuste à la tuyauterie bruyante. Cependant, l'hôtel dispose d'une piscine, atout non négligeable en pleine canicule et d'une terrasse bien agréable pour siroter les cocktails maison délicieux exécutés d'une main de maître par Francesco! Les repas et petits déjeuners sont honnêtes! J'y ai mangé un excellent risotto le premier soir!!!

    2è jour:Palerme-Cefalu’-Castelbuono-Région de Catane (218 km/2h35).

    On a commencé notre deuxième journée par Cefalu. Je crois que la plage dans le village même est celle qui m'a donné le plus envie de me baigner. Les guides devraient prévoir d'ailleurs trempette car dès 9h du matin, on peut s'y rendre sans problème. A voir: la cathédrale, le lavoir ! Ensuite on s'est rendus à Castelbueno fondée par les Bizantins, pour ses églises et son château. J'ai mangé le meilleur nougat dans cette contrée! Je regrette de ne pas en avoir ramené dans ma valise!  Je vous conseille donc la pâtisserie qui longe l'église côté gauche. Après on s'est dirigés vers Catane. A Catane, on est allés dans le centre voir le Duomo et l'éléphant... symbole de la ville. Le jardin botanique vaut également le détour.

    adresses testées:

    bar: Cin Cin Bar, Piazza Marherita 12, Castelbuono. Verdict: bon accueil et jus excellents! Le nougat se trouve en face!!!

    déjeuner: "A... Rametta", C. da Rametta, 90013 Castuelbueno - situé en pleine campagne, cet endroit est bucolique. En revanche, les repas sont copieux et donc riches en calories : antipasti (légumes à l'huile d'olive, beignets fleur de courgette, beignets de riz et beignets de légumes), suivi d'une assiette de pâtes, puis de viande et d'un dessert...

    Hôtel : Grand Hotel Excelsior, Piazza G. Verga, 39-, 95129  Catania. Cet hôtel est vraiment bien. Les chambres sont belles, modernes, spacieuses. La nourriture est bonne. Les petits déjeuners sont délicieusement pantagruéliques! Les prix suivent en conséquence!

     

    3 ème jour: Etna-Taormine-Région de Catane

    Je crois que j'allais un peu en Sicile pour l’Etna. Je n'ai pas été déçue. Un peu comme le Machu Picchu, cela se mérite. Il faut d'abord effectuer une ascension en bus, à travers un paysage de lave (jusqu’à 1800 m) puis si les conditions météorologiques et volcaniques le permettent, une autre ascension en funiculaire jusqu’à 2400 m et en 4x4 jusqu’à 2750 m (comptez 60, 50 euros pour l'ensemble. Prévoyez un kway, un pull et des chaussures de randonnée foncées pour être à l'aise). ça vaut le coup car on ne voit pas ça tous les jours la terre chaude et fumante!

    On a déjeuné à 2 000 m dans un endroit qui nous a fait le meilleur repas du séjour: Corsaro.

    Pendant le trajet, on a fait une halte dans le village en bas de l'Etna. Il vendait des pots de miel locaux et des savons de qualité à des prix compétitifs.

    Nos ventres délicieusement remplis, on est allés découvrir la ravissante cité de Taormine. Hélas le guide était inintéressant lors de la visite du théâtre gréco-romain, pourtant impressionnant et avec un panorama exceptionnel sur les côtes. J'en ai profité pour reconnaître les lieux du tournage du Grand Bleu. J'ai simplement regretté qu'on n'ait pas eu la possibilité de descendre pour les voir de plus près tellement le cadre était idyllique.

     

    adresses testées:

    restaurant Corsaro Etna. Je vous le conseille fortement car le buffet est vraiment aussi gourmet que gourmand: voici le lien.

    Hôtel : Grand Hotel Excelsior

     

    4è jour:Catane-Syracuse-Noto-Région de Catane (87km/1h30).

    Comme il faisait chaud, on a commencé la journée par la visite de Noto, ville baroque, complètement reconstruite après le tremblement de terre de 1693. Ensuite, place à Syracuse. J'ai tellement entendu parler de Syracuse comme un étant un endroit qu'il fallait absolument voir au moins une fois dans sa vie que j'étais pleine d'attente. En fait, c'est la presqu’île d'Orthigie qui fait rêver. On a donc  d'abord découvert Syracuse, cité prestigieuse du monde antique avec une visite guidée de la zone archéologique : le théâtre grec, l’amphithéâtre romain, les latomies (carrières de pierre) puis la presqu’île d’Ortygie, haut lieu du baroque et de son centre historique avec Minerve, le temple transformé en cathédrale chrétienne. On avait une guide suisse Anne-Marie qui était très bien! Je vous conseille de visiter Orthigie de nuit, c'est magnifique!

    adresses testées:

    déjeuner: Archimède - repas honnête (pâtes, viande + salade + granité citron) + café excellent!

    Hôtel: Jolly Artusa 4*- Cet hôtel est bien situé car non loin d'Orthigie à pied! Si le personnel est sympathique, les petits déjeuners sont décevants.

     

    5è jour: Région de Catane-Agrigente (215km/3h).

    On a d'abord découvert Piazza Armerina avec la visite de la belle villa impériale du Casale, célèbre pour ses mosaïques romaines des III e et IV e siècles (ne louper pas la pièce des sportives et celle qui est soit disant érotique (faut être bien réveillée pour voir l'érotisme car c'est très chaste!)). 

    sicile,pâtes,agence retevacanze,marco geraci,guide,palermo,etna,syracuse,orthigie,amandes,pistaches de sicile,digestifs amandes amères,enna,ségeste,selinonte,trapani,ristorante corsaro etna

    Ensuite, on s'est rendus à Agrigente pour une visite guidée de la “Vallée des Temples”, le plus bel ensemble d’architecture grecque classique de la Méditerranée occidentale. C'est un lieu vraiment impressionnant, avec ses trois temples, même si ce jour-là il faisait une chaleur exceptionnelle en Sicile, d'autant qu'on avait un guide érudit doté d'un grand sens de l'humour.

    adresses testées:

    déjeuner: Primavera. Là encore, il faut s'aventurer dans la campagne pour découvrir ce lieu. Les plats ont défilé ... j'ai cru que ça n'arrêterait jamais! Le café était excellent!

    Hôtel: Kore 4*. Les chambres sont honnêtes. Pensez à couper la climatisation la nuit car sinon il fait trop froid, un comble!!! L'hôtel est revanche éloigné du centre ville. Heureusement, il y a une terrasse pour le soir avec des prix modiques (seule consolation) ! Le pain du petit déjeuner est excellent!

     

    6è jour:Agrigente-Selinonte-Erice-Segeste-Palerme.

    On a débuté la journée par Selinonte, ancienne colonie grecque, en faisant une visite de l’Acropole et des temples de la colline orientale, suivie d'une dégustation d'olives, de vins juste à côté! Je vous conseille les digestifs à l'amande amère comme cadeau ! Prix très compétitifs par rapport au duty free!

    On s'est ensuite dirigés vers Erice, qui est une très belle ville médiévale fortifiée à 750 mètres d’altitude. Il ne faut pas hésiter à s'y perdre et surtout à longer les fortications qui offrent un panorama magnifique sur les îles Egades et toute la côte ouest de Sicile. Je crois que j'y ai réalisé les plus belles, photos souvenirs des voyageurs que nous sommes, notamment auprès d'une fontaine (celle avec une femme nue)!

    On a poursuivi avec Segeste et la visite du Temple dorique du Vème siècle av. J.C. en parfait état de conservation.

     

    adresses testées:

    déjeuner: Littéralement, le nom du restaurant signifie "la mauvaise marmite". Verdict: honorable!

    hôtel: NH Palermo

     

    Erice: pâtisserie de Maria Grammatico

    http://mariagrammatico.it/

     

    7 è jour: Palerme-Monreale .

    Grâce à la visite guidée de la capitale de la Sicile, j'ai complètement changé d'avis sur Palerme.  Comment rester insensible à la chapelle Palatine au sein du Palais des Normands, à la cathédrale et surtout à Monreale avec son dôme unique au monde pour ses mosaïques polychromes et son cloître des Bénédictins? Impossible! Il faut donc savoir lever les yeux et admirer!

    Finalement comme on ne nous a pas proposés l'excursion facultative pour Mondello, petit village de pêcheurs et station balnéaire réputée, on a de nouveau flâné dans Palerme pour faire des emplettes. On a découvert la fontaine de la honte qui est sublime, l'intérieur de l'hôtel de ville qui l'est tout autant , les portes de la ville, et le Palais Mirto. Je vous recommande d'y aller tellement l'endroit de par ses nombreuses pièces somptueuses aux ambiances désuètement irrésistibles, le mobilier éclectique, ses passages secrets et ses écuries, est véritablement une merveille pour les yeux.

    N'hésitez pas également à vous rendre dans le jardin botanique de Palermo pour l'impressionnant ficus!

    adresses testées:

    glaces: Ilardo sur le foro italico 12, Palermo.
    Le guide du Routard était plutôt dubitatif sur cet établissement connu de tous les Palermitains pour ses glaces granite. Je confirme. Mon double granite au melon était moyen mais l'accueil était sympathique et la terrasse très agréable!

    hôtel: NH Palermo

     

    8ème jour: Palerme-France.

    On a testé le bar après la pâtisserie Ilardo et la pizzéria pour petit déjeuner, comme il y avait grève à l'hôtel (fait historique!). Comptez 4 euros pour un grand thé glacé et un croissant (qu'ils appellent brioche) en terrasse.

     

    Pour en savoir plus, voir le site de Nouvelles Frontières et celui de l'agence locale Retevacanze.

    Bon à savoir, si vous êtes mineurs ou âgés de plus de 65 ans, l'entrée est souvent gratuite dans les musées et différents sites. De plus, si vous êtes professeur ou enseignant, vous avez une réduction qui équivaut souvent à la moitié de la somme initiale. Ce qui n'est pas négligeable (environ un gain de 35 euros!).

     

    Pour les fines bouches, lisez le blog de François Simon. Je vous préviens d'emblée, après avoir lu ses billets, l'envie d'y aller est irrépressible.

     

    Où sortir à Palerme?

    Bar Lounge Violet   Via Ricasoli 30   90139 Palermo, Italy

    On peut y manger, danser, écouter de la musique...

     

     

     

  • Samoussa allumettes de lardons/emmenthal au four (Cuisine pour les Nuls)

    Vous avez des amis qui viennent prendre l'apéro ou vous avez la flemme de cuisiner, pourquoi ne pas faire des samoussas?

    samoussa, allumettes de lardons, emmenthal

    Ingrédients (8 gros ou 16 mini):

    - 8 feuilles de bricks

    - 100g d'allumettes de lardons

    - 80 g d'emmental râpé

    - huile d'olive

     

    pour le pliage, cliquer ici

    Soit vous utilisez la feuille en entier soit la moitié selon la taille choisie.

     

    Préparation:

    Avec un pinceau ou un spray, badigeonner légèrement la feuille de brick d'huile d'olive. Dans un des deux extrémités, déposer un peu d'allumettes de lardons et d'emmental. Replier.

    Répéter l'opération.

    Badigeonner de nouveau d'un peu d'huile si besoin.

    Passer au four à 185° pendant 10-12 minutes.

    Déguster tiède.