Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Café Pouchkine (Paris 9)

    Après avoir découvert le blog d'Adam et lu un billet sur le blog de Christophe Michalak, j'ai eu envie de tester les desserts du Café Pouchkine. Jusqu'à présent, le Café Pouchkine n'appartenait  pour moi qu'aux paroles de la chanson de Gilbert Bécaud "Nathalie" et donc à la Russie. Mais il faut croire que la magie du lieu a fait qu'il s'est délocalisé jusqu'à Paris.

    Me revoilà donc partie boulevard Haussmann, une semaine après avoir été chez Ladurée. Bon, une fois rendue sur les lieux j'ai mis cinq minutes avant de trouver la pâtisserie.

    La boutique est exiguë mais jolie. L'accueil est sympathique.

    J'ai choisi un Feijoa (5,90 euros), le fameux Roulé Pavot et fruits rouges (6,60 euros) et une truffe chocolat caramel (2,50 euros) le tout pour la somme de 15 euros. A ce prix-là, les desserts sont bien calés dans des boîtes séparées, boîtes magnifiques.

    Bref une fois arrivée à destination, mes desserts n'avaient quasiment bougés (sauf les pétales de rose du Feijoa). Sachez qu'il est possible de déguster les desserts sur place.

     

    Feijoa

    desserts, café Pouchkine, feijo, roulé au pavot, truffe, boulevard haussamann, paris

     Ce dessert est très léger. Largement placé sous la couleur rouge, ce dessert est composé " d’une transparence de fraises hibiscus, d’une gelée « pure fraise » dans laquelle se glisse un coulant de Feijoa avec un minestrone de fruits. Le Feijoa est un fruit très parfumé au goût de fraise des bois, de menthe, à la saveur de fruits rouges des sous-bois. Ce fruit est cultivé dans les anciennes républiques de l’U.R.S.S.". Comme ça, on dirait un peu une sorte de rhubarbe...

     

    Roulé au pavot et fruits rouges

    desserts, café Pouchkine, feijo, roulé au pavot, truffe, boulevard haussamann, paris

     Faire un dessert avec du pavot, je trouve ça osé. Je me posais la question suivante: quelle sensation une fois en bouche? Eh bien, je dois avouer que c'est délicieux.

    Il faut dire qu'avant tout cela, visuellement, le dessert met en appétit.  Les spirales des différentes couches constituant la pâtisserie sont surprenantes. Ensuite, il y a cette odeur de fraise qui vous taquine les narines. Alors vous n'avez qu'une hâte le déguster ce roulé au pavot.

    Il est composé "d’un biscuit russe aux graines de pavot, d’une crème d’amande au pavot et au miel d’acacia et d’une compotée de fruits rouges de la Datcha, accompagnée d’une chiboust au Tvorog (fromage frais russe)".

    Le chocolat à l'effigie du lieu posé délicatement sur le roulé est très bon. J'ai poussé le vice jusqu'à manger le bout de feuille d'or posé sur la fraise!

    Je reprendrai l'idée de décorer son dessert avec une gousse de vanille...

     

    la truffe chocolat/caramel

    desserts, café Pouchkine, feijo, roulé au pavot, truffe, boulevard haussamann, paris

    Bon la photo n'est pas terrible mais dans la vraie vie, la truffe est ronde, généreuse et pailletée d'or. A l'intérieur, elle a une sorte de ganache au caramel. C'est divin!

     

    Café Pouchkine 64 bd Haussmann 75009 01 42 82 43 31

     

  • Saladie tomates, tagliatelles de radis noir, parmesan & basilic frais

    Le radis noir est un produit qui occupe de plus en plus les étals des marchés et donc les jardins. C'est un produit un peu trop méconnu et on ne sait pas toujours comment le préparer.

    Plus il est coupé finement, meilleur c'est. Alors j'ai eu l'idée de faire des tagliatelles de radis noir avec un économe.

    salade tomates, radis noir, tagliatelles, basilic, parmesan, ail

     

    Ingrédients pour 4 personnes :

    - 2 grosses tomates

    - 1 radis noir

    - 1 cas de parmesan râpé

    - 2 feuilles de basilic frais

    - huile d'olive

    - vinaigre

    - sel + poivre

    +

    - ail

     

    Préparation:

    Faire une vinaigrette. Pour un goût prononcé, ajouter de l'ail émincé puis les tomates découpées en dés, les tagliatelles de radis, le parmesan et le basilic. Bien mélanger le tout. Dresser!

     

  • Le salon de thé Ladurée Printemps (Paris)

    J'ai une amie qui m'a proposée d'aller déguster un dessert chez Ladurée comme le restaurant dans lequel nous étions en train de déjeuner nous laissait poireauter depuis au moins 30 minutes pour prendre nos desserts. J'ai accepté sans hésitation.
    Je crois bien que c'était la première fois que j'allais chez Printemps. Bref après un rapide tour du propriétaire, les magasins de luxe étant trop chers pour ma bourse (que je viens d'acquérir pour la modeste somme de 4,50 euros chez Muji après le vol de la précédente dans le métro), nous voilà devant ledit salon de thé. 14 heures, c'est plein comme les gens finissent le service de midi. Mais une table de 2 est facile à dégoter.

    La carte est très fournie. Plusieurs desserts sont donc en lice. On décide de prendre deux desserts qui nous plaisent et de faire moitié-moitié. Mon amie me parlait si bien de la religieuse à la rose que j'ai accepté ce choix. Puis nous avons élu "Plaisir sucré". Moi j'ai choisi un thé Mille et une nuit et mon acolyte un thé Othello.

     

    Religieuse à la rose

    Cetter religieuse est délicieuse. Le gros chou comprend, non seulement une crème patissière à la rose, mais aussi des framboises entières. J'ignore comment les pâtissiers les insèrent dans le chou. Je vais étudier cela plus sérieusement...

     

    Plaisir sucré

    Composé de plusieurs couches, notamment aux chocolats au lait et des noisettes, ce dessert est très fin et léger.

     

    Moralité: c'est bon. Vu le prix, j'ai envie de dire heureusement ;)

    Comptez presque trente euros pour 2 (desserts + thé/café).

     

    Ladurée Printemps - 2ème étage

    ouvert tous les jours sauf dimanche de 9h30 à 20 h

    Nocturne le jeudi jusqu'à 22 h

    Ladurée

  • Le Coffee Parisien (Paris)

    J'y allais il y a au moins déjà 6-7 ans car j'avais une amie qui habitait à côté. Connaître cet endroit m'a valu le respect ou la considération de deux de mes collègues rennais l'an passé lorsqu'à une pause, l'un d'eux était en train de parler du dernier restaurant où il était allé mais dont il ne souvenait pas le nom. Je me souviens il a dit "c'est un endroit bobo où tu manges des hamburgers". Et là je lui dis "Ne me dis pas que t'étais au Coffee Parisien rue Princesse". Il m'a répondu "Comment tu sais?". J'ai gardé mon secret. Mais il avait bien résumé l'endroit en deux mots "hamburger" et "bobo".

    Je viens d'y retourner. Rien n'a changé (ou presque - désormais il y a la photo d'Obama). L'endroit est resté bobo et branché avec de la nourriture très américaine et anglosaxonne. Mais attention, c'est très bon.
    J'ai choisi le Bagel Veggi, il est délicieux. Ce que j'aime chez chez eux, c'est la galette de pommes de terre qui accompagne la majeure partie des plats.

    Attention l'endroit est très prisé... il convient d'arriver tôt. Des fois, il y a des peoples... comme cette fois où il y avait Calogero qui déjeunait à côté de moi au comptoir mais que je n'avais même pas reconnu... Je me dois de préciser que l'endroit est aussi assez bruyant et que les tables sont très collées les unes aux autres!

    Les prix dont sont donc assez élevés: comptez environ 15 euros le plat avec la boisson mais la qualité est là.


    Par contre, le service est inégal. Si nous avons été bien reçus et servis assez vite pour le plat, ils ont carrément oublié d'assurer la suite du repas et ont un peu mal pris que l'on parte après avoir attendu au moins 30 minutes la prise de nos desserts.
    Pourtant ces derniers sont bons. Je garde un excellent souvenir de leurs pancakes avec des framboises.

    Coffee Parisien – 4, Rue Princesse – 75006 Paris – Tel : 01 43 54 18 18
    Coffee Parisien – 7, Rue Gustave-Courbet – 75016 Paris – Tel : 01 45 53 17 17
    Et pour la livraison à domicile: www.toqueville.fr – 01 45 02 10 10

     

  • Le Procope (Paris)

    Il y a quelques mois de cela, j'ai eu l'opportunité d'aller dîner au Procope. Le Procope, une amie de très bonne famille m'en parlait souvent... La manière dont elle l'évoquait me faisait rêver. Alors forcément quand l'occasion s'est présentée, j'étais ravie... de pouvoir y aller.

    Indéniablement, on va dans cet endroit pour l'histoire avec un grand H, celle de Saint-Germain-des-Prés. Cet antre a ouvert en 1686... ce qui en fait un des plus anciens restaurants de la capitale.


    J'ai d'ailleurs aimé le décor au charme suranné (les lustres, les dorures...), l'accueil et le service très haute bourgeoisie.

    J'ai souri en voyant tous ces touristes bien habillés...

    Mais quid de l'assiette?


    Il m'est difficile d'avoir une opinion définitive sur ce sujet, puisque le repas offert pour un très grand groupe d'invités était préablement choisi par notre hôte. De plus, sur un malentendu, les serveurs ont compris que j'étais végétarienne. Or je suis simplement allergique aux poissons. Je n'ai donc été conviée que pour manger des légumes et féculents. La salade servie en entrée fut légère tout comme les petits pois, pommes de terre en plat de résistance certes bien assaisonnés, bien que fortement salés. Alors forcément, j'avais un peu de place pour le dessert qui n'avait qu'une ambition limitée: une sorte de choux glacés... Un peu de chocolat aurait appporter la folie que j'attendais dans ce genre d'endroit.

    Finalement de cette soirée, je retiens le cadre, à savoir un léger brouhaha créé par l'ensemble des convives auquel se mêlait le tintement des verres et des couverts le tout dans une ambiance légèrement feutrée!

    Moralité: Il faut y aller pour le cadre, et surtout gravir ce superbe escalier ... digne d'une autre époque, celle où il fallait être pour être vu.

    Mention spéciale au décor désuettement raffiné des toilettes!

     

    Le Procope
    13 rue de l’Ancienne Comédie
    75006 Paris
    01 40 46 79 00

  • Pizza (thermomix) à ma façon ;)

     

    Voici ma première pizza avec la pizza stone Emile Henry gagnée avec le ELLE à table. La recette de la pâte à pizza est issue "A table avec Thermomix". Facile à faire!

     

    pizza,emile henry,pizza stone,thermomix,mozzarella

    Ingrédients:

    - 10 g de levure de boulanger (moi j'ai mis de la pâte à levain bio de chez Biocoop)

    - 100 g d'eau

    - 100 g de lait

    - 350 g de farine

    - 1 cas d'huile d'olive

    - 1/2 cac de sel

     

    Préparation:

    Mettre la levure émiettée, l'eau et 10 g de lait dans le bol et régler 1 minute 30 à 37° vitesse 2.

    A l'arrêt de la minuterie, ajouter la farine, l'huile et le sel et mixer 2 minutes sur fonction Epi en ajoutant 90 g de lait au bout d'une minute.

    Mixer 10 secondes fonction sens inverse vitesse 2 afin de décoller la pâte du bol.

    Sortir la pâte du bol, la rouler en boule et la mettre dans un saladier. La laisser reposer 1 heure.

     

     

    Garniture

     

    pizza,emile henry,pizza stone,thermomix,mozzarella

    Ingrédients:

    - 200 g d'oignons

    - 40 g d'huile d'olive

    - 800 g de tomates

    - 100 g de lardons

    - 200 g de mozzarella

    - 2 tranches de jambon

    - 1 cac d'origan séché

    - poivre

     

    Préparation:

    Préchauffer le four à 200° (th. 7).

    Mettre les oignons épluchés et coupés en 2 dans le bol avec l'huile d'olive et mixer 6 secondes à vitesse 5.

    Régler ensuite 5 minutes à 90° vitesse 4.

    Etaler la pâte finement en l'étirant à la main sans appuyer et la poser sur une plaque légèrement huilée. Moi je l'ai directement travaillé sur la pizza stone.

    Former un léger rebord qui retiendra la garniture pendant la cuisson.

    Etaler le contenu du bol sur la pâte et couvrir avec une couche de fines rondelles de tomates.

    saler et poivrer.

    Parsemer de mozzarella coupée en fines lamelles.

    Disposer des lardons.

    Parsemer d'origan.

     

    Cuire au four 25 minutes environ à 220°.

     

    astuce: pour ma première utilisation de la pizza stone, j'ai posé la pâte à pizza directement dessus. Grave erreur. Ma pizza était magnifique mais difficile à découper.

    Alors il vaut mieux préalablement beurrer (ou huiler) et fariner sa plaque.

     

     

  • La pâtisserie Hugo et Victor (Paris)

    Quand je suis à Paris, il m'arrive d'emprunter le Télérama afin de lire les chroniques gourmandes. La semaine passée, j'avais lu un article sur la pâtisserie fine "Hugo et Victor" créée en 2010 par deux amis d'enfance Hugues Pouget et Sylvain Blanc.

    J'avais retenu l'adresse car je connais bien le quartier.

    Hier, je sors du bus pour aller à la Grande Epicerie et qu'est-ce que je vois en face du passage piéton? La fameuse boutique! Ni une  ni deux, je regarde la devanture et j'entre dans l'antre de la pâtisserie.

    Contrairement à la tendance actuelle, la boutique n'est pas très colorée. Plutôt Color Black que Color Block. Pourtant les produits sont bien mis en valeur...

    On distingue les Hugo des Victor. Les Hugo sont des créations. Les Victor sont des desserts classiques revus et corrigés de manière légère et moderne par nos deux acolytes.


    J'ai choisi un Saint Honoré à la pêche et une part de tarte à la fraise.

    Verdit:

    Saint Honoré à la pêche dénommé Victor Pêche

    pâtisserie, Hugo et Victor, Rive Gauche, Raspail, Saint Honoré, fraises, chocolat

    Pour moi, la pêche est un produit très difficile à travailler en dessert. Je trouve qu'il est très facile de basculer dans un goût qui ressemble à une conséquence typique de la déglutition (si vous voyez ce que je veux dire, je ne dis pas le mot réel car on parle cuisine tout de même).

    En l'espèce, j'ai trouvé les mélanges astucieux et réussis. J'ai pris beaucoup de plaisir à (re)découvrir ce dessert, d'autant que je sais la difficulté à réaliser un St Honoré qui demande autant de rigueur que de patience.

    La pâte feuilletée est à tomber. Il y a une sorte de compotée de pêche recouverte de crème légère à la vanille et deux choux fourrés à la crème pâtissière de pêche.

    J'ai adoré. C'était gourmand mais léger.

     

    Tarte de fraise

    pâtisserie, Hugo et Victor, Rive Gauche, Raspail, Saint Honoré, fraises, chocolat

    Ce dessert plein de promesses au niveau visuel allait-il tenir la distance au niveau gustatif?

    Eh bien ma fois, OUI. Composée d'une pâte sablée, crème légère aux fraises, zestes de citron, fraises fraîches, cette tarte d'une apparente simplicité était terriblement bonne.

     

    Moralité: J'ai hâte de retourner dans cet endroit.

     

    Je tiens à préciser que les vendeuses sont aimables. J'ai aimé que la personne qui s'est occupée de moi ait pris le soin de me montrer mes gâteaux dans leur boîte avant de la refermer (évitant la mésaventure de chez une superbe pâtisserie non loin de la leur, à savoir découvrir un dessert en stade de décomposition avancée une fois arrivée à la maison) et de me préciser qu'elle les avait bloqués afin qu'ils se tiennent le temps du voyage.

     

    Comptez 5,20 euros le dessert individuel.

     

    Hugo et Victor

     

    Rive Gauche 40 bd Raspail 75007 PARIS 01 44 39 97 73

    Marché St Honoré 7 rue Gomboust 75001 PARIS 01 42 96 10 20

    Printemps Haussmann Rez-de-chaussée Printemps de Luxe Paris 9è

     

     

  • Pâte à pizza (Thermomix)

    Ayant reçu une plaque à pizza, the PIZZA STONE Emile Henry grâce à ma participation au concours Elle à table, je me suis lancée dans la confection de pizza maison.

    pâte à pizza,thermomix

    Voici la recette de la pâte à pizza "A table avec Thermomix". Facile à faire!

     

    Ingrédients:

    - 10 g de levure de boulanger (moi j'ai mis de la pâte à levain bio de chez Biocoop)

    - 100 g d'eau

    - 100 g de lait

    - 350 g de farine

    - 1 cas d'huile d'olive

    - 1/2 cac de sel

     

    pâte à pizza,thermomix

    Préparation:

    Mettre la levure émiettée, l'eau et 10 g de lait dans le bol et régler 1 minute 30 à 37° vitesse 2.

    A l'arrêt de la minuterie, ajouter la farine, l'huile et le sel et mixer 2 minutes sur fonction Epi en ajoutant 90 g de lait au bout d'une minute.

    Mixer 10 secondes fonction sens inverse vitesse 2 afin de décoller la pâte du bol.

    Sortir la pâte du bol, la rouler en boule et la mettre dans un saladier. La laisser reposer 1 heure.

     

  • Chez Edgar (Cesson-Sévigné 35)

    Je  suis récemment allée chez Edgar à Cesson-Sévigné, plusieurs personnes me l'ayant conseillé.

    L'accueil est sympa, l'endroit spacieux.

    La carte est assez fournie.

    On a essayé le menu à 19 euros : entrée, plat et dessert.

    Le rapport qualité/prix est très intéressant. Il y a ce qu'il faut dans l'assiette et c'est bien présenté. Le service est plus que correct.

    Pour l'été, je vous conseille de réserver en terrasse ou dans la véranda ouverte avec vue sur la Vilaine. C'est très agréable. Et après, vous aurez même le loisir de faire une balade digestive.

    Le restau est quasiment tout le temps ouvert sauf le dimanche soir.

     

    Chez Edgar, 1 Cours Vilaine, 35510 Cesson Sévigné 02 99 83 11 21

  • Restaurant Le Bocal (Rennes)

    Après une longue absence dans ce restaurant (genre 3 - 4 ans), je viens d'y retourner. Je n'ai pas été déçue.

    L'accueil est chaleureux, le service plutôt bien, la décoration sobre.

    La cuisine est sans prétention mais bonne. Vous avez même vue sur la cuisine... pour le vérifier avant de déguster !

    L'énoncé des entrées, plats et desserts donne l'eau à la bouche. C'est plutôt varié. Il est facile de manger assez équilibré comme de se laisser aller au plaisir de la gourmandise (surtout les desserts) !

    Compter environ 26 euros si vous prenez entrée/plat/dessert sans les vins.

    Le Faugères au verre était très bon!

     

    Moralité: Ce petit restaurant est à essayer pour la convivialité!

    Il est préférable de réserver...

     

    Restaurant Le Bocal, 6 rue d'Argentré, 35000 RENNES 02 99 78 34 10